Aquarelle, par où commencer ?

On me pose souvent la question « depuis quand pratiques tu l’aquarelle ? » Ma réponse est toujours la même : Depuis mon plus jeune âge…! Enfin dès que j’ai eu ma première palette, à l’âge de 11 ans. Je ne suis pas de celles et ceux qui se sont formés seuls en quelques mois/années. C’est vrai, j’ai l’expérience plus « académique », que j’ai pu développer au travers de mes 1ers cours aux beaux arts, de mes études d’arts appliqués et de mon 1er boulot en tant que designer… Bref, vous l’aurez compris, pour moi ce médium est une réelle PASSION depuis toujours.

La réponse peut paraître vertigineuse pour quelqu’un qui souhaiterai se lancer et apprendre vite ! Mais pas de panique … soufflez !

L’aquarelle est un médium qui a aujourd’hui beaucoup évolué ! Il existe plein de nouvelles manières de l’aborder, avec des sujets et des techniques simples, pour arriver très vite à des résultats plaisants et satisfaisants. Mais dites vous quand même que Rome ne s’est pas fait en un jour ! Et comme pour tout, il n’y a pas de secret…Il faut S’ENTRAINER BEAUCOUP et y accorder du TEMPS.

Pour commencer, l’important est tout simplement de se LANCER… Oui, allez y, COMMENCEZ À PEINDRE ! Peu importe, vos expériences en dessins, votre âge… TOUT LE MONDE PEUT PEINDRE À L’AQUARELLE. Ce loisir créatif a le gros avantage d’être PEU COUTEUX, il ne requiert pas beaucoup de PLACE et est très REPOSANT/APAISANT. Alors allons- y !

L’Aquarelle vous demandera d’investir tout d’abord dans :

  • Du papier à aquarelle
  • Une petite palette de demi-godets (elle vous durera des années…)
  • Un pinceau à aquarelle avec une bonne « réserve d’eau »
  • De l’eau (beaucoup d’eau !!)

THAT IT ! Vous avez tout pour démarrer.

LE MATERIEL : Que choisir ?

1. Le papier, sera je pense ce qui vous demandera le plus d’investissement. En fonction de votre consommation et de votre façon de peindre, le prix varie.

  • Pour celles et ceux qui utilisent peu d’eau à l’aquarelle, un bloc de papier 100% CELLULOSE : CANSON montval sera parfait.
  • Si vous aimez les grands lavis et les fusions de pigments, partez sur le 100% COTON  : ARCHES, ou CANSON HERITAGE.

Mon conseil : Achetez un bloc A4 de chaque (1 papier cellulose et 1 papier coton). Ainsi vous ferez vos tests et vous verrez très vite sur quel support vous vous sentez le plus à l’aise. Je vous ferais un article exclusivement sur le papier dans un prochain post, car pour moi c’est l’élément essentiel de vos réussites à l’aquarelle !

2. La palette d’aquarelle, je recommande la boite Winsor&Newton COTMAN avec 12 demis godets. Il y a aussi la palette Sennelier ou Van Gogh. Ce sont des marques qui vous offriront un très rapport qualité/prix

3. Le pinceau, un seul suffit au départ. Il doit avoir une bonne réserve d’eau et une pointe fine. Il vous permettra de réaliser des aplats de couleur, mais aussi des détails. Je vous conseil le grand classique et increvable PINCEAU LAVIS MONTÉ SUR PLUME SERIE 803 T 1, de chez RAPHAËL  (cette marque vous propose une série 803 en poils de petit gris, ou série 805 en poils synthétiques)

4. Et L’EAU bien entendu ! C’est la définition même de l’aquarelle. Il faut de l’EAU pour peindre !  C’est l’eau qui vous servira à transporter les pigments de votre pinceau au papier, à mélanger, à fusionner, à éclaircir… Et à partir de là, c’est à vous de trouver le bon dosage. N’ayez pas peur de remplir votre gobelet, pour bien « charger » et nettoyer votre pinceau. procurez vous un morceau de voeux chiffon en coton ou une feuille d’essui-tout pour sécher votre pinceau si il est trop chargé.

ET ENSUITE ?

  • LANCEZ VOUS ! Explorez les possibilités, faites des trais, des ronds, des aplats, des mélanges et regardez le résultat au séchage. Rien qu’en faisant ça, vous COMMENCER DÉJÀ À APPRENDRE. Souvent les débutants ont peur de se lancer, de faire des erreurs, des fusions mal venues ou des oréoles… Et bien tant pis, faites les… ! C’est ainsi que vous explorez toutes les techniques et possibilités que vous offre ce médium.
  • Faites un NUANCIER, en faisant dégrader légèrement votre teinte avec l’eau. Notez le nom de vos couleurs. C’est très pratique de bien les connaitre/reconnaitre, pour se rappeler de mélanges que l’on a fait. (Et éventuellement se les noter sur le coin d’une feuille)
  • Peignez des DESSINS SIMPLE. Ne vous lancez pas directement dans un paysage ou un portrait… Soyez raisonnable. Commencez par dessiner avec la pointe du pinceau des éléments qui vous plaisent. Souvent on vous conseille des feuilles ou des fleurs dans les tutos sur le net. Le monde végétal/floral est en effet un très bon thème pour apprendre ! C’est à vous de voir sur quel sujet vous vous sentez le plus à l’aise. Cela peut aussi être des animaux, ou des éléments graphiques…
  • Au départ, il ne faut pas hésiter à COPIER des peintures existantes, trouvées sur Pinterest ou les réseaux sociaux. Ça peut être plus « rassurant » pour un débutant, de cette manière, vous savez vers où vous souhaitez aller ! Il ne restera plus qu’a vous entrainer pour parvenir au même résultat.

aquarelle

MES INTERDITS

  • S’il vous plait … Ne laissez JAMAIS votre pinceau tremper trop longtemps dans le gobelet d’eau. Sinon la pointe prendra la forme d’une virgule, et il sera dur de faire marche arrière…
  • N’utilisez pas de pinceau à réservoir d’eau, ou de crayons aquarellables…. restez sur un pinceau aquarelle classique pour bien comprendre comment doser l’eau et les pigments.
  • Retirez tout de suite votre GODET DE BLANC de votre palette. À l’aquarelle, c’est le blanc du papier qui sera votre blanc ou votre tonalité clair. Il faut apprendre à travailler ses formes et ses couleurs en fonction. C’est ce qui fait tout le charme de l’aquarelle ! Si vous n’y arrivez pas, restez sur la gouache.
  • Quand vous vous sentirez un peu plus à l’aise avec le dosage de l’eau, le papier et les couleurs. Vous pourrez explorer bien des techniques. Il y a beaucoup de possibilités… Comme faire des mélanges avec différents médias, travailler avec le fluide de masquage, ajouter des détails avec au crayons noir, des crayons bois, des feutres…. L’aquarelle n’est un médium FIGÉ, elle a le vent en poupe actuellement, car elle casse les codes des techniques plus académiques et propose de nouvelles façons de peindre. Plus « loose », plus actuelle et plus accessible !

Je développerais mes techniques et mon approche de l’aquarelle sur un prochain article du blog . Il y a bien des choses à dire sur ce fabuleux médium. Alors stay tune ! Vous pouvez continuer l’article et poser vos questions et réactions dans les commentaires 😉